Critique – Beatles Acoustic au Cosmos de Lévis, 13 janvier 2018

Samedi 13 janvier 2018. La scène du Cosmos de Lévis me semble bien petite ce soir pour le spectacle de la formation Beatles Acoustic :
Andréanne a sa batterie installée à l’extrême droite de la scène et devant elle;
Sylvain et sa basse;
James passera du clavier à sa guitare au centre;
Robin à l’extrême gauche fera tous les solos qu’on voudra entendre;
À l’arrière Alain un second percussionniste viendra compléter la formation; Et leur sonorisateur Louis-André viendra jouer de l’harmonica sur Love me do.

Nous débuterons avec Magical Mystery Tour, comme sur le disque ou le film.
Get Back, We can work it out… bref: une liste de chansons que je connais et apprécie intégralement.

Mais Chantal, ma conjointe, ne les connait pas toutes, car outre les succès du groupe, Beatles Acoustic se promène sur toutes les faces de tous les disques du Fab Four incluant même la face B de Abbey Road (plus de 220 chansons à pratiquer) et ils s’amusent sur 40 d’entre elles selon la liste des chansons prévues pour ce soir.

Michelle sera présentée en version Japon avec batterie, et comme je suis à l’avant de la salle, je peux apprécier grandement le jeu de Sylvain sur Paperback writer. (Paul McCartney prouvant dans cette composition qu’il est un guitariste soliste même lorsqu’il est à la basse.)

Lady Madonna est présentée dans une version inspirée de celle du spectacle Love. Superbe.

Pour Strawberry Fields Forever on changera pour un second micro reproduisant mieux le son de cet enregistrement.

Pour Birthday, James fit appel à quelques amis pour venir l’accompagner aux percussions. Ils ont décliné l’invitation. Il me nomma volontaire en me donnant le tambourin et je les ai suivis avec un très grand plaisir.

Après Let it be, plus de deux heures trente de spectacle s’était écoulé. Et aucun rappel ne semblait avoir été prévu. Pas grave, il y a de la matière tant qu’on en veut. Demande spéciale du côté jardin, on nous offrira d’abord And I love her.  Oh Darling suivra mais en partie seulement, (Y’a que Paul qui peut la chanter celle-là…) Don’t let me down, Sgt. Pepper’s Reprise et sur sa petite boîte à musique qu’il avait sur son clavier James nous fera entendre Yellow Submarine. Suivront Boys, I wanna be your man et Day Tripper.

Il est 12h33, ça fait trois heures de show, sans entracte et avec beaucoup de plaisir. Ce band est sympathique, ses musiciens extrêmement talentueux. C’est un pur plaisir de les voir et de les entendre. C’était la troisième performance de ce groupe auquel j’assistais, Il y en aura d’autres.

Je pense aller à Thetford Mines le 3 mars juste pour le plaisir d’entendre Beatles Acoustic au Sgt Pepper’s Pub. Allez sur leur page Facebook pour consulter leur horaire et mais surtout : allez les entendre!


Par : Jean Laquerre

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *